table

lundi 2 janvier 2017

Mombacho Cigares



C’est lors d’un retour au pays pour les fêtes que j’ai rencontré Benoit Pirard, celui-ci voulait me présenter la société de cigares Mombacho.
Celle-ci est installée à Granada (Nicaragua), au pied du volcan Mombacho (Mère de notre pays).
Benoit m’apprend que c’est 2 amis canadiens qui sont partis en Trip au Nicaragua et plus précisément à la découverte de ce volcan. Une fois qu’ils ont gravi le sommet de cet endroit paradisiaque, ils ont fêté l’événement avec le partage d’un cigare.
Ce moment a déclenché une passion et ils se sont lancés dans la fabrication de cigares du Nicaragua.




Pour cela, ils ont fait l’acquisition d’une bâtisse historique de l’époque coloniale et on tout naturellement donné à celle-ci le nom de Mombacho Cigars of Nicaragua.
10 ans plus tard, c’est une équipe de 30 personnes qui travaillent dans cette fabrique au caractère familial, mais pour faire de bonnes vitoles, il faut un expert en tabac.




Mombacho cigars l’a trouvé en la personne de Claudio Sgroi. Cet ancien professeur d’italien a commencé sa carrière dans l'industrie du tabac en République dominicaine, sous la direction du célèbre spécialiste du tabac Henki Kelner du groupe Oettinger-Davidoff. Après avoir acquis des connaissances précieuses sur la production de tabac et la fabrication de cigares, il a déménagé à Genève, en Suisse, pour améliorer ses connaissances tout en travaillant chez Davidoff & Cie. En 2006, Claudio a été promu Brand Manager Davidoff à Treviso, Italie, titre qu'il a occupé jusqu'en 2009. Puis il a lancé sa carrière en tant que consultant indépendant pour diverses marques de cigares aux États-Unis. Lors de sa découverte de Mombacho Cigars et de sa recherche d'un nouveau Master Blender, il a été immédiatement attiré par la présentation de Mombacho et le désir de traiter tous leurs employés comme la famille tout en construisant un cigare de renommée internationale à Grenade, au Nicaragua.




C’est dans ce petit monde que Benoit a déposé ses valises il y à peine 3 mois, mais on sent déjà chez lui la passion de ce qu’il fait. Il parle de l’entreprise comme d’un bébé à choyer et il prend plaisir à partager avec moi et Angelo (que j’avais invité pour la rencontre) sa passion sur Mombacho Cigars.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire