table

jeudi 9 février 2017

Whisky Live Spa



C’est le vendredi, qu’avec mon précieux sésame et accompagné de Cédric et deux autres amis, je me suis rendu à Spa, pour la 14ème édition du Whisky Live Spa.
Cet événement incontournable pour les amateurs de whiskys ou whiskeys se déroule en général au mois de février et dans les bâtiments du Casino.




Après les contrôles d’usage, nous nous sommes dirigés dans la petite salle pour recevoir le kit : verre de dégustation, carnet et bic pour prendre des notes, plan des exposants. Puis nous avons commencé notre balade dans les différents exposants.
Cette année, nous étions gâtés puisque c’est 84 exposants avec des whiskys du monde qui nous attendaient dans les deux salles. Que de choix, que de possibilités. Il était impossible de voir tout, nous avons donc fait des choix découvertes.





Le premier a été celui du stand d’August 17 th, car avec Cédric, nous avions remarqué qu’un cigare Arturo Fuente trônait sur leur stand. Je ne suis pas très porté sur les whiskys belges, je leur reproche une grande jeunesse, mais sur ce stand, j’ai découvert un Brutus 5 ans d’âge qui méritait amplement un arrêt prolongé (je ferai d’ailleurs un article prochainement).
Je ne vais pas vous citer tous les stands où je me suis arrêté, cela serait sans grand intérêt.




Je vais quand même vous parler de notre arrêt au stand Belgian Owl, tiens encore un belge, où Thibault Roberti nous a longuement expliqué la gamme développée par Etienne Bouillon. Première bonne nouvelle, le déménagement de la ferme a permis d’avoir plus de champs pour les cultures et donc d’augmenter la production. Il ne devrait plus y avoir de rupture de stock de ce produit, la deuxième, c’est qu’ils font un Single Cask qui a attiré mon attention au point que je ferai un article.
Nous continuons à déambuler dans les salles en passant par des whiskys gallois, écossais, américains, irlandais…




Mais il est déjà 20h et nous devons nous diriger vers un petit amphithéâtre pour assister à une présentation et deux dégustations (Glenlivet et Scapa) données par le groupe Pernod Ricard. Pendant 45 minutes, nous recevons des informations détaillées sur ces whiskys. J’ai trouvé cela assez intéressant et de plus, comme nous avons participé, nous obtenons un bon de trois dégustations supplémentaires sur leur stand.




En conclusion : j’ai passé une très belle soirée pour un prix démocratique, j’ai fait des découvertes et appris des informations très intéressantes. Le choix des exposants était varié et assez complexe. L’organisation, que ce soit à l’entrée, la disposition des stands ou la sécurité, était parfaite. Le seul point noir vient des exposants eux-mêmes, car plusieurs n’ont pas joué le jeu et ont proposé plus de whiskys payants que gratuits ou alors une énorme différence de qualité entre le gratuit et le payant.
Heureusement, plusieurs ont quand même été classe en n’étant pas avare sur un verre ou sur leurs explications.
Je pense donc que j’y retournerai.
Merci aux organisateurs.

Il est 21h30, nous sortons du casino pour terminer la soirée dans un très bon restaurant grec, mais cela est une autre histoire.



Merci à Patrick Outers pour ses photos.


Je vous conseille de visionner cette vidéo de TéléVesdre qui rend bien l’ambiance qu’il y régnait.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire