table

mardi 28 mars 2017

Oettinger Davidoff



C’est dans son village que Jean-Christophe Hollay, General Manager et Vice-Président Nord Europe du groupe Davidoff, m’a fixé rendez-vous. La zone Nord Europe reprend le Benelux, la Scandinavie (à l’exception de la Finlande) et depuis le 1er février 2017 l’Angleterre.

Pourquoi dans son village et pas dans son bureau à Jette, simplement parce que la partie technique du conditionnement des boîtes et /ou des cigares est identique que chez Cubacigar Benelux, je vous invite à les relire sur cet article.

Nous commençons par allumer un merveilleux Winston ChurchillRobusto.




Jean-Christophe m’explique que le groupe Oettinger Davidoff reprend les marques suivantes : Davidoff, Camacho, Griffin’s, Avo, Cusano et Private Stock. Cela nous donne une large gamme de cigares, pour un public amateur varié aussi bien pour les terroirs que pour l’aspect financier.

De plus au niveau Benelux nous avons un partenariat avec JC Newman et nous distribuons : Diamond Crown, Diamond Crown JULIUS CAESER, Brick House.

Quand je lui demande ce qu’il répond quand on lui dit que le prix des cigares Davidoff est élevé, la réponse fuse instantanément.

Nous avons un mot d’ordre chez Davidoff, c’est la qualité, d’ailleurs tu auras très peu de cigares mal roulés chez nous. Et cette qualité a un prix. Il y a beaucoup de recherches pour sortir un nouveau cigare, par exemple la gamme Yamasa, c’est 20 ans de travail et de recherches pour avoir la cape idéale. Notre slogan From Crop to Shop est clair, nous gérons la chaîne dans son entièreté depuis la plantation de la graine jusqu’au distributeur. Nos chefs d’équipes ont passé 7 ans comme rouleurs au préalable, nos champs ne sont cultivés qu’une fois par an, tous nos cigares sont pesés avant d’être emballés, du personnel fait les boites avec des couleurs de cigares unanimes. Cela coûte de l’argent, de l’investissement et du temps.
Le monde des cigares, je le compare à celui des voitures, trop de gens disent je voudrais rouler en Porsche, mais payer le prix d’une Seat, cela n’est pas réaliste.
Oui Davidoff est un produit de luxe et nous comptons remonter la gamme de prix sur le nom de Davidoff.
Nous devons jouer notre rôle de leader du marché, c’est pourquoi nous sortons de nouveaux cigares, mais aussi de nouveaux blends, avec les gamme Nicaragua, Escurio et Yamasa, nous sommes sortis de Rep. dominicaine.

Il n’y a pas que cela, Davidoff s’est endormi trop longtemps sur ses acquis et depuis 4-5 ans un renouveau a été mis en place. Et des beaux projets ont vu le jour comme le Sablon à Bruxelles, nous avons pratiqué un démontage complet du magasin pour le remonter de façon plus moderne, comme des nouveaux distributeurs, comme aussi la mise en place de la Davidoff Academy, elle sera développée pour la formation de nos distributeurs.

Concernant les nouveaux distributeurs et contrairement aux idées reçues, il n'y a jamais eu de monopole ou exclusivité chez nous, seule une sélection très poussée de nos distributeurs sur des critères très précis et rigoureux a fait que nous n'avions peut-être qu'un seul distributeur dans certaines villes.  Ce système de distribution sélective fait partie de l'ADN de la marque depuis ses origines et sur tous les marchés.  Seuls les meilleurs qui répondent à nos critères et qui sont prêts à investir avec nous sont sélectionnés.  Le fait d'en sélectionner de nouveaux aujourd'hui reste dans cette optique et Liège est un exemple parmi d'autres.  Nous pensons qu'il existe aujourd'hui encore de bons revendeurs qui correspondent à notre exigence de qualité et de savoir-faire et qui sont prêts pour développer Davidoff avec nous ; ceci, tout en respectant les dépositaires sélectionnés auparavant, bien entendu.  La Maison du Cigare, à Liège, continue à faire de l'excellent travail avec nous d'ailleurs et nous sommes en même temps très heureux de commencer une belle histoire avec la Maison Leclercq.  Les nouveaux développements autour de notre marque depuis quatre ans ont aussi certainement amené certains clients à s'intéresser à Davidoff et à en solliciter la distribution.  Petit point supplémentaire, le système de distribution sélective n'est mis en place que pour la marque Davidoff, pas pour les autres marques de notre portfolio qui sont quant à elles distribuées plus largement.

Il y a 58 distributeurs pour le Benelux et +/- 600 dans le monde.




Pour terminer, je demande s’il y a des nouveautés de prévues et Jean-Christophe me parle de la gamme Série 702.
Celle-ci n’est pas réellement un nouveau cigare puisqu’il ressemble au N2 ou le 2000, mais avec une toute nouvelle cape Equateur Habanos, elle est issue du croisement de 3 graines cubaines qui ont été plantées en Equateur.




Notre discussion est interrompue par un mail que reçoit Jean-Christophe qui annonce qu’Avo Uvezian a rejoint les Grandes Prairies, cela nous attriste car c’était un Grand Monsieur dans le monde du cigare. 

Je remercie Jean-Christophe Hollay de ces éclaircissements et ce partage constructif. Et j’espère chers lecteurs que lorsque vous fumerez votre prochain Davidoff, vous vous souviendrez un moment de la charge de travail, de passions et d’amour que des gens ont mis pour votre moment de plaisir.

1 commentaire: