table

lundi 1 mai 2017

AVO 25e anniversaire






C’est dans ma civette favorite (juste parce que Jean-Pierre est sympa, mais les autres aussi, et que c’est la plus proche de chez moi) que le patron m’a dit avoir quelque chose qui devrait me plaire. Il avait retrouvé dans ses armoires une boite d’AVO 25e anniversaire.

J’ai directement acheté 4 cigares.
Ces cigares ont été produits pour fêter les 25 ans d'Avo Uvezian dans le monde des cigares, comme vous le savez surement (sinon je vous invite à le lire ici) Avo est avant tout un grand pianiste voilà pourquoi cette boite originale a la forme d’un piano à queue.




Les cigares sont rangés dans le cœur du piano et les touches sur le devant coulissent pour laisser la place pour ranger votre coupe cigare et votre briquet.
Comme cette boite est sortie en 2012, il y a donc 5ans que les cigares reposent à la Maison Demoulin.




La cape soyeuse et brun clair est pourvue de deux bagues, la première est la classique des productions AVO, elle m’a toujours intrigué par sa réalisation et juste dessous une bague qui mélange le blanc, le doré et le brun avec les inscriptions : Anniversary, 25th et Edition.

Avant d’allumer ma vitole, un petit tirage à cru me donne déjà de la satisfaction, ce cigare va bien se consumer, j’approche l’allumette de son pied
Le tirage et la combustion sont parfaits, la fumée est présente et les premières saveurs se font sentir : cannelle, vanille, cèdre et fougères sont les premières que je décèle, elles sont suivies par un léger poivre.
J’ai vraiment un faible pour cette marque et une fois de plus je ne suis pas déçu.
Il faut lui reconnaitre une légère mauvaise note à la cendre qui n’est pas compacte et qui a un aspect floconneux mais celle-ci est d’une belle couleur gris clair
Je continue ma dégustation sans nouvelles découvertes de saveurs sauf peut-être un peu d’amandes grillées et du pain d’épices.
Je suis juste bien, pas de voyages, ni de longues réflexions juste un super moment de détente et de relaxation.
Mon cigare continue tranquillement sa vie et se dirige vers une belle mort bien méritée, je me mets un concert de jazz et me laisse bercer par la musique, enveloppé par la fumée de ma vitole.




J’ai un cigare de Rep. dominicaine qui fait 15.24 cm pour un cepo de 52 (Toro)
En conclusion : j’aime quand on oublie ainsi des boites, ce cigare que j’ai testé aussi bien avec de l’eau, du café et une Waterloo m’a donné pleinement satisfaction surtout avec l’eau et la bière.

Je crois qu’il y en a encore quelques exemplaires dans ma civette donc je vais le reprendre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire