table

jeudi 27 juillet 2017

Talisker Dark Storm



Il a fallu de longs mois d’attente pour avoir cette bouteille qui est prévue en duttyfree.
Mais le jour de mon anniversaire, mon rouia m’en a offert une bouteille ramenée d’un de ses multiples voyages à travers le monde.
Je pense que cela valait la peine d’attendre, déjà la bouteille fait 1L et puis j’ai un faible pour la marque Talisker.

La bouteille a une étiquette classique de Talisker avec une accentuation sur le fût fortement carbonisé. Celle-ci est suivie d’une autre étiquette qui dit : Un caractère maritime profond, sombre et riche, mûrit dans un fût fortement carbonisé pour donner des épices et de la fumée supplémentaires.

La couleur est orangée et tire sur le roux, dès que je le débouche je retrouve ce qui fait la marque de fabrique : l’iode, la tourbe, la réglisse et cette odeur persistante de goudron.

Une première gorgée et je suis transporté dans un mélange de poivre, de chêne et de cerise noire Beltxa (nom scientifique de la cerise à confiture). Je voudrais m’attarder un moment sur le mélange de poivre, car c’est vraiment particulier à ce whisky, on dirait qu’on a un poivre rouge avec sa longueur de bouche et que celui-ci véhicule un moment du blanc, puis du noir en passant par le rose. 

Ce savant mélange donne à ma dégustation des sensations de sucré et doux avant de partir dans l’explosion des épices. Cela me rappelle un retour de plongée en Croatie, la mer est calme, même pas un petit mouton par ci par là et puis d’un coup le ciel s’assombrit et l’orage éclate, la mer devient houleuse et on doit se cramponner au zodiac pour rentrer au port. Où ce jour à Marseille, sans prévenir, le mistral s’est levé et la tempête a éclaté, les vagues passaient au-dessus des 3 brise-lames, qui n’avaient aucun effet sur eux, et venaient s’abattre sur les bateaux au port.
Au final, une sensation de chaleur avec du sel, de la tourbe qui enveloppe le palais et qui est persistante.




En conclusion : même si quelques petits filous réussissent à avoir des bouteilles dans leur magasin, en général ce whisky est prévu pour être vendu dans les aéroports, regardez où vous l’achetez car les prix varient de 45 à 80 euros.
Si vous appréciez le Talisker, celui-ci va vous ravir car il apporte une note de fraicheur et de fruit dans un parfait équilibre avec la marque c’est-à-dire le salé et le fumé.

Comme pour les autres Talisker, il se marie très bien avec le saumon fumé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire