table

mardi 22 août 2017

Epicure & volutes Souper du 17 Août



Comme Joseph, notre Maitre Coq et armateur du Chebec, avait décidé de le mettre en cale sèche et en l’absence d’El Presidente JPP, Pascal et Hervé ont organisé une expédition dans les terres du milieu.
C’est donc 6 braves qui ont pris la direction de Casteau.
En chemin, nous avons rencontré une escouade binchoise avec à sa tête, Daniel. Ce grand gaillard est un mixte de Don Camillo et Don Corléone. Il est accompagné de sa fidèle Main du roi et d’un autre membre de leur club Les Intras Puros.
Et enfin notre petit groupe a également été rejoint par Greg, le patrouilleur. C’est donc une équipe de 1O joyeux drilles qui ont débarqué au Bouton d’Or.
Pour une soirée totalement privatisée et festive.




Un rayon de soleil nous a permis de prendre l’apéro à l’extérieur.




Celui-ci est composé d’un Ramon Allones Small Club Corona que j’accompagnerai d’une Swaf ainsi que des mises en bouche concoctées par notre Chef du soir : Potage au chou-fleur et navet, scampis au tandoori masala, Jambon pata negra qualité Bellota.
Les conversations vont bon train et nous voyageons d’un groupe à l’autre.

Nous rentrons car le Chef nous demande de passer à table. Oh Rock (Auroch), toi qui a fréquenté les rois de La forêt de Bialowieza, qu’est-ce que votre seigneurie du Bouton d’Or nous a fristouillé de bon ? Un jambonneau frites.
Je vois que certains de mes petits camarades sont perplexes : un jambonneau c’est un jambonneau quoi, pas une merveille de la cuisine… et bien que nenni, c’est sans compter sur le savoir-faire de Roch.




Déjà le jambonneau est devenu par son excellent travail de qualité, un jambonneau saumuré et désossé par ses soins, crème de moutarde, salade, frites maison. Tout un programme, et de plus un régal. Et ce n’est pas Hervé qui me contredira.
Un silence presque religieux c’est installé à la table, on entend que le bruit des couverts, rompu ensuite par Florence de Bergerac qui, d’une voie chantante, nous déclame la tirade du vin rouge.
Je ne peux décrire ma satisfaction que par un Oufti que c’est bon !




Notre conseiller cigare avait prévu pour après le repas, un excellent H. Upmann n°2 avec lequel j’ai passé un super bon moment.




Le dessert arrive, et comme d’habitude je passe celui-ci, mais pas de soucis puisque JPP n’est pas là c’est un autre président qui prend une double part. Et deux Parfait glacés à l’eau de Villée, deux.

Roch, pour célébrer cette tablée de joyeux épicuriens, offre One Shot de whisky.




Les premiers commencent à se retirer quand d’autres palabrent tranquillement avec un cigare sorti de leurs réserves personnelles.
Mais petit à petit le calme revient sur la salle des festivités, et il ne reste que votre serviteur accompagné du Maitre des lieux ainsi que l’irréductible Michel.
Je referme cette aventure en pensant qu’avec des bonds cigares (même cubains), de l’humour, une bande de potes et un bon repas, la vie est quand même belle.
Merci à Pascal de s’être retourné pour nous trouver un point de chute pour le souper mensuel. Merci à Flo et Roch pour leur implication dans une soirée réussie et merci à Christophe pour le choix des cigares.
D’autres photos sur le groupe Facebook ou sur le groupe du club.

    

  




2 commentaires:

  1. Très bel article Patrick. A très bientôt. Amitiés.

    RépondreSupprimer
  2. Merci les mais au plaisir de partager et fumer avec vous

    RépondreSupprimer