table

vendredi 11 août 2017

Swaf Triple



C’est lors de ma visite à Roch et Florence (patrons du Bouton D’or) que j’ai dégusté cette bière pour la première fois.
Cette dégustation m’a donné envie de partager cela avec vous et d’en savoir plus sur elle.

Elle est brassée et mise en vente par la Brasserie de Silly, donc elle n’a rien à voir avec la bière folklorique que la brasserie de l'Abbaye du Val-Dieu a brassé il y a quelques années et dont ils ont arrêté la production.
J’ai une bière triple qui a été refermentée en bouteille et tirée à 8°.
La bouteille de couleur foncée est dotée de deux étiquettes aux couleurs blanc cassé et rouge.






La première, juste sous le goulot, reprend en grand que j’ai bien affaire à une Triple. La deuxième affiche plusieurs choses : dans le coin supérieur gauche, le taux d’alcool, dans le coin supérieur droit, le contenu 33cl, dans le dessous et en plusieurs langues, bière belge. Au centre de ces inscriptions, le logo de la Swaf, qui est composé du nom de la bière en rouge, celui-ci est encadré par deux épis d’orge (cela fait penser à une couronne de laurier) et dessus dans une oriflamme on retrouve de nouveau TRIPLE.
Elle est servie dans un verre prestige sur haut pied qui reprend également le même logo.

Comme toute bière belge en bouteille, elle a aussi à l’arrière une étiquette avec les mentions légales de composition, si la vidange est consignée ou à recycler…
C’est ainsi que j’apprends que la Swaf est fabriquée avec les ingrédients suivants : eau, malt, levure, houblon Kent (qui est considéré comme le King des houblons en Angleterre), houblon Hallertau (le houblon allemand aromatique aux arômes épicés très prononcés) et coriandre.




Ma dégustation de deux bières s’est faite avec en accompagnement un cigare Nicaragua LaPreferida robusto.




J’ai une bière qui libère ses bulles du fond du verre vers la surface, celle-ci sont assez nombreuses, elle fait une mousse assez consistante et qui tient bien au verre.
Au nez j’ai des odeurs assez épicées, ce qui me fait penser que ce sont des graines de coriandre qui ont été utilisées car avec les feuilles, l’odeur aurait été plus aromatisée, plus rafraichissante.
Par contre dès la première gorgée, je suis enveloppé par le côté désaltérant de cette bière, on n’est pas dans la douceur mais plus dans l’amertume, cela est très agréable.
Mais attention, nous sommes quand même dans une triple qui fait 8° et pas dans une pils donc il ne faut pas en abuser, cela reste une bière à déguster. Ce qui est particulièrement difficile car elle a une impressionnante longueur de bouche. Vous me direz que cela est bien ainsi on est rassasié et moi je vous dirai oui, mais cette sensation de frais, épicé et long en bouche, je n’ai pas nécessairement envie qu’elle s’arrête…

Cette bière est vendue en bouteille de 33 cl ou en fût de 20 L.

En conclusion : j’avais déjà de très bonnes raisons de retourner au Bouton d’Or à Casteau, j’en ai une en plus. J’ai trouvé une bière qui va certainement rentrer dans la catégorie bonne dégustation, et que je partagerai volontiers avec des amis. La combinaison cigare La Preferida et Swaf est aussi concluante qu’avec la Hopus, le côté frais et rafraichissant de la bière calme les ardeurs du cigare sans l’étouffer.


Je terminerai par ce que dit mon ami Eric Boschman de cette bonne bière : 

Promesse tenue ! Effectivement cette belle Triple avec pas mal d’amertume étanche la soif à tous les coups. J’aime bien le look vieillot, années 30, j’aime aussi la petite touche de coriandre en bouche. Parfait pour l’été mais pas au soleil, elle cogne quand même à 8°C. 17/20 https://www.ericboschman.be

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire