table

lundi 27 novembre 2017

Octomore 6.1

Scottish Barley



Octomore 6.1


Quand un Ami te dit : on va s’en jeter un avant d’aller se coucher et qu’il sort une bouteille d’Octomore 6.1, tu sais que tu ne vas pas le jeter mais le déguster calmement.

Octomore, qui est une fabrication de la distillerie Bruichladdich, tient son nom d’une vieille ferme qui abritait une distillerie disparue depuis longtemps.
Il est aussi reconnu comme le whisky le plus tourbé du monde (le whisky Octomore, pas nécessairement cette version). Cette version 6.1 a un taux de ppm de 167, ce qui est effectivement énorme quand on sait que les whiskys tourbés tournent en général entre 40-55.
Ce single malt scotch whisky d’Islay a 5 ans d’âge et il est vieilli dans des fûts de chêne américains ; cela nous est annoncé par le 6.1 car en effet le 6 veut dire que c’est la sixième cuvée et le 1 qu’il s’agit uniquement de fûts de bourbon.

Il sort deux verres de dégustation, et verse le précieux breuvage avec délicatesse.





La couleur de celui-ci me fait penser à l’été indien, quand la nature est merveilleuse avec sa palette de couleurs ocre, jaune, rouge et qu’un rayon de soleil l’embellit encore plus.
Instinctivement je porte le nez au verre et je suis littéralement transporté vers les villes de bord de mer que j’ai visitées comme St Yves, Carnac, Hvar, Essaouira… il y a un mélange de salin, d’algues. Ce mélange est accompagné de fumée avec une pointe de menthe.

C’est presque de manière cérémonielle que je porte la première mini gorgée en bouche : je suis au paradis avec ces sensations de chêne, de toast, de pommes et de citron. Un moment privilégié qu’on voudrait pouvoir garder tellement que c’est bon.

Je dépose mon verre, je n’ai même pas envie de fumer pour ne pas gâcher ce moment de plaisir divin. Encore une gorgée et c’est l’explosion je suis vraiment en contact avec uisge beatha (l’eau de vie).
Quel plaisir, quel délice…
Bien longtemps après avoir fini mon verre, j’ai toujours cette sensation de fumée bien en bouche et je voyage toujours entre ces villes maritimes.
Merci Roch pour cette belle découverte et ce partage fraternel en toute simplicité.


En conclusion : si vous n’appréciez pas le whisky tourbé, évitez cette dégustation par contre si comme moi vous en êtes friand je ne peux que vous conseiller de faire un tour du côté d’Octomore. Ce whisky en plus de la tourbe fait 57° donc c’est vraiment une boisson de dégustation. Il vous faudra débourser ±195 euros pour vous l’approprier. Je ne sais pas si vous en trouverez encore car la distillerie est passée à la version 7.3.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire