table

dimanche 4 mars 2018

Los Dueños Churchill

Maduro



Los Dueños Churchill Maduro


Cette marque n’est toujours pas distribuée en Belgique mais heureusement, j’en ai trouvé chez Pierre Nizet au Luxembourg. Si vous me suivez, vous savez que j’ai un faible pour la gamme maduro. 
Ce soir, je m’attaque au module Churchill; en général ce n’est pas mon module préféré, nous verrons ce que donnera cette dégustation. 



Los Dueños Churchill Maduro


Comme dans toute la gamme de Scander, j’ai une cape bien construite, un peu rêche, légèrement huileuse avec de belles nervures. Je décide de commencer sans plus attendre mon moment de plaisir. 

Je coupe donc un léger morceau de la tête de cette longue vitole. Je le porte aux lèvres sans l’allumer, le tirage me semble bon et je ressens une pointe de poivre léger et des amandes grillées. 
Que la fête commence : je craque une allumette et l’amène au pied de mon cigare pendant que j’aspire quelques fois dessus en le faisant tourner. Puis je souffle délicatement sur le pied, pour vérifier que l’allumage est parfaitement réalisé. 
Ce Churchill me donne dès le départ une belle dose de fumée, avec de belles saveurs de cèdre, poivre blanc, cacao, café crémeux et toujours mes amandes grillées. 

Je ne sais pas si ce sont les origines de son fabricant mais je laisse gambader mon esprit aux pays des derboukas et c’est donc aux sons de Sarit Hadad que je continuerai ma dégustation. 



Los Dueños Churchill Maduro


Mon cigare monte progressivement en puissance, je découvre un côté salin que je n’avais pas encore identifié, la cendre est grisée et compacte. 
Pendant que dans la pièce enfumée, la voix de Sarit retentit, ma dégustation prend une autre tournure, un peu comme si l’Univers me rappelait de garder les pieds bien ancrés dans le sol.
Ma dégustation me renvoie des saveurs de humus, fougères et de terre glaise. 
J’aime beaucoup ce changement de cap et cette puissance accrue. Je suis satisfait de cette dégustation et, même si je lui préfère le torpedo, je reviendrai vers cette vitole. 

Ma dégustation du jour faisait un cepo de 48 pour une belle longueur de 17,8 cm 

Cape : Brésilienne Arapiraca 
Sous-cape : Capote Olor Dom 
Tripe : Seco A, Olor viso Nicaragua, Ligero A criollo 98 


En conclusion: les 3 dégustations de ce module ont été plus que satisfaisantes, avec un cigare équilibré et de bonne construction. Ils m’ont donné de bons moments de détente, de méditation et j’ai vraiment hâte de les trouver chez nous. 

En attendant, faudra que je passe par le Luxembourg, pour trouver la gamme complète. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire